Le journaliste commence par énumérer ce qu'il a aimé. Il trouve le film "très touchant et même parfois très drôle" avec "une palme" pour l'actrice Déborah Lukumuena alias Angélique qui l'a fait "beaucoup rire". Second point positif : le fait que "le réalisateur soit allé chercher des femmes qui ont connu de réelles difficultés dans la vie. Ça en fait un film vraiment sincère et on finit même par s'attacher à certaines d'entre elles".
C'est plutôt une bonne critique mais il y a un "mais" lorsqu'il parle des points négatifs. Et là, ça devient plutôt incohérent. "Malheureusement, vu qu'elles ne sont pas de vraies comédiennes, bah ça sonne aussi un peu faux". Mais en quoi ça sonne sonne faux ? Qui d'autres que ces femmes qui ont connu la rue pouvaient jouer leur propre rôle ? Une Catherine Deneuve sur son petit nuage doré, déconnectée de la réalité qui a craché sur les Dunkerquois qui ont financé l'un de ses films ? Ou encore une Béatrice Dalle qui n'avait qu'une hâte "de se barrer de Douai" parce que "ce n'est pas une ville glamour" ?
Non, vraiment, ce journaliste est à côté de la plaque et n'a pas du comprendre le film et son message.

Sincèrement, je vous invite tous à aller voir "Les invisibles" de toute urgence. Il y a des scènes qui pour moi vont devenir cultes, j'en suis certain. C'est en tout cas une oeuvre qui va rejoindre le top 10 de mes films préférés !

"C'est toujours les plus moches qui trouvent un mec".
"J'dis ça, j'dis rien" ;-)