« Je n'étais jamais descendu dans la rue mais, là, on n'en peut plus »

Dominique* est de la catégorie des travailleurs pauvres. Ce célibataire de 39ans déclare gagner le SMIC comme vendeur dans un magasin de prêt-à-porter du centre-ville de Douai. « Mais dans ce système, c'est dur de vivre avec un SMIC, on ne termine pas les fins de mois, exprime-t-il. On n'a pas le sentiment d'être récompensé. » Sa situation a empiré il y a quelque temps. En a...

Cliquez ici pour lire la suite