Ces Gilets jaunes qui restent sur leur rond-point en signe de résistance

Lorsqu'on la voit, les pieds plantés sur le sol humide du rond-point des 4-Chemins, à Somain, on se dit que Marie-Thérèse est indéboulonnable. Depuis le 17novembre, elle se rend chaque jour sur ce point de ralliement. « Les copains m'ont surnommée Mamie rond-point car je n'en bouge plus depuis » rit, de bon coeur, cette ouvrière à la retraite. À 62ans, après avoir commencé à ...

Cliquez ici pour lire la suite