« Ça fait cinquante ans que je viens », ou le Paris-Roubaix, course addictive

La passion et/ou la proximité. Ce ne peut-être que pour ces deux raisons que des gens se déplacent pour le Paris-Roubaix car si le spectacle dure dix minutes ? soit le passage des différents groupes de cyclistes?, c'est le grand maximum. «C'est l'occasion d'une sortie, le premier barbecue de l'année» Ces Belges, pl...

Cliquez ici pour lire la suite