Une zone franche pour attirer les entrepreneurs

« L'envie de me lancer me trottait dans la tête depuis un petit moment. J'ai eu des opportunités, mais je voulais m'installer à Pecquencourt. C'est là que sont mes racines. » Autant dire qu'Anthony Blandin, opticien de 35 ans, savait précisément ce qu'il cherchait pour sa création d'entreprise, il y a un an. « La mairie se démène, ça se voit dans le nombre de servi...

Cliquez ici pour lire la suite