More Website Templates @ TemplateMonster.com - July 30, 2014!

Exprimez-vous librement !

STORA ENZO
POSTÉ PAR BRUNO59
LE 08-01-2014 À 13:05

A propos de la fermeture en juin de l'Usine Stora Enzo, le journaliste de FR3 n'a pas pu s'empêcher de rapprocher cette fermeture (espèrons qu'il y ait un plan de sauvetage in-extremis) aux chiffres du chômage qui sont déjà supérieurs à la moyenne régionale. Or, je rappelle au journaliste de FR3 que Corbehem se situe dans le Pas-de-Calais et que cette commune n'est pas plus rattachée à une communauté du Douaisis que de l'Arrageois me semble-t-il. Corbehem est dans l'arrondissement d'Arras non ?


RÉPONSE POSTÉE PAR BRUNO59
LE 08-01-2014 À 15:06

mea culpa, le journaliste n'avait peut-être pas tort. L'OSARTIS MARQUION communauté dont dépend Corbehem est sous l'influence de 3 aires urbaines (Douai-Lens, Arras, Cambrai), la zone de Vitry, Corbehem, Brebières étant sous l'influence de Douai-Lens. A partir de là, il est possible que le taux de chômage soit calculé sur chaque aire urbaine et non arrondissement. En revenant sur Corbehem, on peut se demander si Stora Enzo n'avait pas la malchance de se trouver sur une commune dépendant d'une communauté à faibles moyens. Le même site sur une communauté de l'Arrageois ou du Douaisis (CAD) aurait peut-être bénéficié de plus d'aide, l'une et l'autre communauté étant plus riches. Espérons tout de même que nos élus arrivent à sauver ce magnifique site industriel !


RÉPONSE POSTÉE PAR OLDPICSOU
LE 09-01-2014 À 12:59

Peu importe le découpage administratif: Corbehem n'est qu'à 10 km de Douai. Beaucoup de douaisiens y travaillent...et perdront leur emploi. Ceci ne va pas arranger l'emploi dans le douaisis.


RÉPONSE POSTÉE PAR BRUNO59
LE 09-01-2014 À 15:14

Sans compter les emplois indirects... Mais d'ici juin, il peut se passer encore beaucoup de choses, qui sait si... ?


RÉPONSE POSTÉE PAR OLDPICSOU
LE 04-08-2014 À 12:09

comme prévu, aucun groupe ne reprendra Stora Enzo. J'ai discuté place d'armes avec des militants de lutte ouvrière qui réclament "l'autogestion". Je leur ai répondu qu'ils pouvaient commencer avec Stora Enzo qui, faute de repreneurs, devrait pouvoir être repris par le personnel (des cadres aux ouvriers)en constituant une coopérative, comme cela s'est fait en ALSACE pour l'usine de chaussettes Labonal qui avait été absorbée, puis liquidée par Kindy. Après des débuts difficile, Labonal subsiste et s'en tire plutôt bien. mais "lutte ouvrière" a fait la sourde oreille.